» Cardiologie pédiatrique et chirurgie cardiovasculaire
Cardiologie pédiatrique et chirurgie cardiovasculaire

Cardiologie pédiatrique et chirurgie cardiovasculaire

Unis pour sauver les coeurs!

Au Centre cardiaque pour enfants ACIBADEM, nous nous engageons à faire une différence dans les soins cardiaques pédiatriques. Depuis plus de 30 ans, nous traitons les malformations congénitales et les troubles cardiaques acquis chez les enfants avec excellence médicale et contact humain. En tant qu’établissement médical de premier plan en Turquie et dans la région, ACIBADEM fournit des options de diagnostic et de traitement de pointe pour l’ensemble du spectre des affections cardiaques pédiatriques, même les cas les plus graves ou les plus complexes, avec les meilleurs résultats possibles. Tous les aspects des maladies cardiaques chez les enfants sont couverts à l’ACIBADEM, y compris la chirurgie cardiaque néonatale, les procédures complexes et les réopérations. Les soins exceptionnels aux patients ici sont basés sur les connaissances, l’expérience et les dernières technologies disponibles dans le monde entier. L’équipement médical de pointe permet à nos spécialistes de diagnostiquer rapidement et avec précision des conditions médicales complexes et de les traiter avec des taux de réussite supérieurs à 95 %. Les enfants et leurs familles sont référés ici du monde entier.

Pour plus d’information sur les hôpitaux Acibadem ou pour obtenir un deuxième avis médical gratuitement, visitez https://acibadem.fr

Il est largement reconnu que des services complets fournis par des équipes multidisciplinaires dans des établissements spécialisés bien équipés offrent les meilleurs résultats pour les enfants atteints de troubles cardiaques. Les équipes de soins cardiaques pédiatriques de nos hôpitaux ACIBADEM Bakirkoy et ACIBADEM Atakent sont composées de médecins expérimentés en cardiologie pédiatrique, chirurgie cardiovasculaire pédiatrique, anesthésie et soins intensifs, imagerie et radiologie cardiaques, néonatologie et réadaptation, travail social et psychologie. Des équipes spécialisées sont constamment en contact avec les autres services de nos hôpitaux, assurant un accès rapide à tout spécialiste qui pourrait être nécessaire, sous le même toit. Nous avons également des infirmières spécialement formées pour les salles d’opération, les soins intensifs et le travail des patients. Chaque membre de nos équipes cardiaques pédiatriques a consacré des années d’efforts pour mieux comprendre les besoins physiques et émotionnels spécifiques de nos petits patients cardiaques, afin de fournir les meilleurs soins et les meilleures chances de vie : Unis pour sauver des cœurs!

Maladies cardiaques pédiatriques que nous traitons

Les maladies cardiaques dans le groupe d’âge pédiatrique sont différentes de celles des adultes. Il existe deux principaux types de troubles cardiaques chez les enfants : innés (malformations cardiaques congénitales) ou acquis plus tard dans la vie. Certains

  • Arythmie-rythme cardiaque irrégulier
  • Cardiomyopathie
  • Cardiopathies congénitales:
    • Défaut septal auriculaire
    • Défaut septal ventriculaire
    • Défaut septal auriculo-ventriculaire
    • Coarctation de l’aorte
    • Syndrome hypoplasique du cœur gauche
    • Atrésie pulmonaire
    • Sténose pulmonaire
    • Atrésie tricuspide
    • Tétralogie de Fallot
    • Retour veineux pulmonaire anormal total
    • Transposition des grandes artères
    • Tronc artériel
    • Persistance du canal artériel (PCA)
    • Coarctation aortique (CoAAo)
    • Syndrome hypoplasique du cœur gauche (SHCG)

Pourquoi les centres cardiaques pour enfants Acibadem?

Faits en bref sur nos centres st notre équipe:

  • Expérience cumulée de l’équipe : 15 000 patients en 30 ans;
  • Plus de 600 patients chaque année, dont les cardiopathies congénitales les plus complexes;
  • Taux de réussite supérieur à 95%;
  • ACIBADEM est un centre de référence pour les cardiopathies congénitales complexes et autres affections cardiaques de l’enfant;
  • Des médecins de classe mondiale, une technologie sophistiquée et une approche centrée sur le patient.

Pour les patients internationaux

Aux Centres cardiaques pour enfants ACIBADEM, nous savons que voyager à l’étranger pour le traitement de votre enfant peut être une expérience stressante et accablante. C’est pourquoi nous avons conçu le Centre international de services aux patients comme une solution « à guichet unique » qui prend en charge chaque patient de la première demande jusqu’au retour définitif dans votre pays d’origine. Rendez-vous médicaux, déplacements et hébergements, transferts aéroport-hôtel-hôpital sont organisés selon vos besoins et préférences. Une couverture 24 heures sur 24 des services d’interprétation est assurée dans les langues maternelles. En choisissant ACIBADEM Turquie et notre service patient complet, les patients internationaux peuvent être assurés que leur parcours de santé sera parfaitement organisé, avec leur confort à l’esprit.

Symptômes de problèmes cardiaques chez les enfants

Dans les cardiopathies congénitales, environ 30 % de tous les enfants touchés nécessitent un traitement au cours du premier mois de vie. Par conséquent, un diagnostic précoce et un traitement rapide sont essentiels. Il est crucial que les parents reconnaissent les symptômes des maladies cardiaques et consultent un médecin sans perdre de temps. Il est bon de savoir que le risque de développer des cardiopathies congénitales est 2 à 3 fois plus élevé pour les bébés dont la mère ou le père a la même maladie. Les premiers signes de problèmes cardiaques chez les enfants varient selon la maladie, mais les symptômes les plus courants sont:

  • Couleur bleutée (cyanotique) sur les lèvres, dans la bouche et sous les ongles des bébés,
  • Respiration rapide ou difficulté à respirer,
  • Développer fréquemment des maladies respiratoires,
  • Refus d’allaiter ou fatigue rapide pendant l’allaitement,
  • Manque d’appétit et difficulté à prendre du poids,
  • Fatiguant rapidement.

Dans certains cas, les cardiopathies congénitales moins graves peuvent ne manifester aucun symptôme distinctif au cours des premières années de la vie. Chez les enfants plus âgés, des signes et des symptômes tels que des palpitations cardiaques, un essoufflement, une fatigue rapide, des douleurs thoraciques, des étourdissements ou des évanouissements pendant l’exercice peuvent être alarmants pour les problèmes cardiaques.

Diagnostic des maladies cardiaques pédiatriques

Les cardiopathies congénitales peuvent souvent être diagnostiquées avant la naissance, dès la 16e semaine de grossesse. L’échocardiographie fœtale est une méthode de diagnostic non invasive similaire à l’échographie. Il permet un examen détaillé du cœur du bébé alors qu’il est encore dans l’utérus. Si un problème est identifié, le bébé est suivi de près et les traitements à appliquer après la naissance sont planifiés entre-temps. Diagnostiquer les malformations cardiaques congénitales pendant la grossesse aide à réduire les complications graves chez les nourrissons.

Cependant, les problèmes cardiaques peuvent également être diagnostiqués plus tard dans l’enfance. Si une maladie cardiaque est suspectée chez votre enfant, le cardiologue pédiatrique procède à un examen physique et à divers tests à l’aide d’outils diagnostiques technologiques de pointe. Un processus de diagnostic complet peut inclure:

Électrocardiogramme (ECG): Un test non invasif qui examine la fonction cardiaque. Il utilise un appareil pour mesurer l’activité électrique traversant le cœur et enregistre les battements cardiaques sur du papier ECG. La procédure permet d’évaluer la fréquence cardiaque et de détecter les troubles du rythme.

Radiographie pulmonaire: Il montre si le cœur est hypertrophié ou si les poumons ont un excès de liquide. Le niveau de rayonnement utilisé dans les radiographies pulmonaires est très faible et n’a pas d’effets secondaires.

Échocardiographie (échographie cardiaque): Une échographie est utilisée pour surveiller les images en direct du cœur et pour évaluer la fonction du muscle cardiaque. La quantité de sang circulant dans les artères et les veines peut être mesurée à l’aide d’ondes sonores avec l’échographie Doppler de l’aorte. Ces deux techniques fournissent des informations utiles sur la structure et la fonction du cœur. 

Échocardiographie transoesophagienne (TEE): Chez certains patients, nous pouvons avoir besoin d’obtenir de meilleures images à l’aide d’une sonde à ultrasons spéciale à travers la bouche et le long de l’œsophage.

Test de stress: Un ECG est effectué pendant que l’enfant marche sur un tapis roulant à un rythme rapide. Il détecte les problèmes de fonction cardiaque provoqués par l’exercice.

CT cardiaque (tomodensitométrie): Il est utilisé dans des cas spécifiques pour une visualisation détaillée du cœur et des vaisseaux sanguins d’un enfant. Dans les cas complexes, la tomodensitométrie est nécessaire pour des détails anatomiques précis.

IRM cardiaque: Fournit des images claires du cœur et des vaisseaux sanguins dans la poitrine à l’aide de la technologie magnétique, sans rayonnement.

Cathétérisme cardiaque et angiographie: Méthode d’examen avancée utilisant un tube mince (cathéter) inséré dans un vaisseau sanguin et des rayons X (fluoroscopie) pour le guider jusqu’au cœur. Il permet une visualisation directe des détails anatomiques.

Électrophysiologie (étude EP):  Test utilisé pour diagnostiquer des battements cardiaques irréguliers ou une arythmie. Semblable à la méthode de cathétérisme cardiaque, des cathéters spéciaux sont utilisés pour examiner le cœur et aider à identifier les zones d’activité électrique anormale dans le tissu cardiaque.

Cardiologie pédiatrique interventionnelle

Certaines maladies cardiaques chez les enfants peuvent être traitées par cathétérisme cardiaque (ou « cathétérisme cardiaque » en abrégé) au lieu de la chirurgie traditionnelle. Il s’agit d’un traitement innovant et non chirurgical qui consiste à insérer un tube mince et flexible appelé cathéter dans un vaisseau sanguin jusqu’au cœur, sous guidage radiographique. Il peut être utilisé à la fois pour le diagnostic et le traitement. Lorsque la procédure est appliquée pour réparer une malformation cardiaque, on parle de cathétérisme interventionnel. Il permet aux médecins expérimentés de traiter certains troubles cardiaques en évitant la chirurgie, en utilisant des cathéters spéciaux. Une fois que le cathéter a atteint l’anomalie cardiaque, de minuscules outils peuvent y être introduits pour réparer l’anomalie. Par exemple, il existe des cathéters à ballonnet qui peuvent ouvrir des valves ou des vaisseaux rétrécis, et il existe également des cathéters qui peuvent fermer des trous entre les cavités cardiaques. Les procédures d’intervention thérapeutique peuvent inclure:

  • Angioplastie par ballonnet & Valvuloplastie: Un cathéter avec un ballon à l’extrémité est inséré pour ouvrir une valve cardiaque ou un vaisseau rétréci;
  • Remplacement valvulaire aortique transcathéter (RVAT): Une nouvelle valve artificielle est insérée à l’aide d’un cathéter au lieu d’une chirurgie à cœur ouvert;
  • Fermeture trascathéter ASD & VSD: Les défauts septaux peuvent être réparés par des techniques de cathétérisme;
  • Stent endovasculaire: Peut être utilisé pour dilater des vaisseaux étroits;
  • Électrophysiologie et ablation des arythmies par cathéter: Utilisé pour le traitement des problèmes de rythme cardiaque par cautérisation (destruction par chauffage) d’un petit tissu à l’origine du problème d’ablation par radiofréquence;
  • Procédures hybrides et occlusion MAPCA: Les procédures cardiaques hybrides sont généralement utilisées pour les affections cardiaques complexes. Ils peuvent combiner chirurgie et cathétérisme cardiaque.

Le cathétérisme cardiaque est réalisé sous anesthésie, mais il ne nécessite pas d’incisions chirurgicales et permet une récupération rapide et une courte hospitalisation. Il n’y a pas de restrictions d’âge; il peut être utilisé pour les petits enfants et même les bébés immédiatement après la naissance. Aux centres cardiaques pour enfants ACIBADEM, les procédures interventionnelles avancées sont effectuées par des cardiologues pédiatriques hautement expérimentés avec des taux de réussite élevés. Dans la mesure du possible, ils choisissent des approches peu invasives pour réduire la douleur, la période de récupération et le séjour à l’hôpital.

Chirurgie et chirurgie cardiaque mini-invasive

La chirurgie cardiaque chez les enfants est très différente de celle des adultes. Elle nécessite des chirurgiens cardiaques pédiatriques expérimentés et une équipe de professionnels spécialement formés pour travailler avec les enfants. Au Centre cardiaque pour enfants ACIBADEM, tous les types d’opérations cardiaques pédiatriques sont effectués avec succès, y compris les procédures complexes et les réopérations. Il existe 3 principaux types de chirurgie cardiaque: 

Opération à coeur ouvert: Le chirurgien ouvre la poitrine à travers le sternum pour accéder au cœur. Ces types de chirurgies nécessitent généralement une machine cœur-poumon pour prendre en charge les fonctions cardiaques et pulmonaires pendant l’opération..

Chirurgie à cœur fermé: Dans ce cas, la cavité thoracique doit encore être ouverte, mais le cœur lui-même n’est pas arrêté. Par conséquent, la chirurgie peut être effectuée sans appareil de pontage cœur-poumon.

Chirurgie cardiaque mini-invasive: Il s’agit d’une approche chirurgicale moins invasive. Le chirurgien ne fait que de minuscules incisions pour insérer des outils spéciaux et une caméra vidéo. Les techniques mini-invasives présentent de nombreux avantages par rapport aux méthodes conventionnelles, notamment moins de douleur, des cicatrices plus petites et une période de récupération plus courte. Chez les enfants dont la cage thoracique est bien développée, certaines anomalies cardiaques peuvent également être éliminées par la chirurgie robotique.

Traitement des cardiopathies congénitales rares et courantes

Persistance du canal artériel (PCA):

Tous les bébés naissent avec un PCA. C’est un trou qui permet le passage entre l’artère pulmonaire et l’aorte. Il existe parce qu’avant la naissance, le sang n’a pas besoin de passer par les poumons pour recevoir de l’oxygène. Normalement, ce trou se referme quelques heures après la naissance. PCA, c’est quand cette connexion reste ouverte. On le voit le plus souvent chez les bébés prématurés.

TRAITEMENT: Fermeture du passage à l’aide d’un dispositif spécial appelé parapluie ou bobine à travers un cathéter. De plus, une chirurgie à cœur fermé pour se reconnecter peut être effectuée en fonction de l’âge du patient et de l’étendue du PCA.

Défaut septal auriculaire (DSA):

Une communication interauriculaire est un trou dans la paroi entre les deux cavités supérieures du cœur (oreillettes). Les petits DSA se ferment souvent pendant la petite enfance. Des défauts plus importants peuvent causer de graves problèmes, notamment une insuffisance cardiaque droite, des anomalies du rythme cardiaque, un risque accru d’accident vasculaire cérébral et une durée de vie raccourcie.

TRAITEMENT: Chez certains patients, le défaut peut être fermé par cathétérisme. Cependant, la condition nécessite généralement une intervention chirurgicale à cœur ouvert. À la fin du traitement, la circulation revient à la normale et l’enfant peut grandir comme un adulte en bonne santé.

Défaut septal ventriculaire (DSV):

Une communication interventriculaire est un trou dans la paroi entre les deux ventricules du cœur. Dans ce cas, le sang riche en oxygène est pompé vers les poumons au lieu d’être renvoyé vers le corps. En conséquence, le cœur doit travailler plus fort pour fournir suffisamment d’oxygène. Sans traitement, les complications peuvent inclure une hypertension pulmonaire, une insuffisance cardiaque due à une hypertrophie, une endocardite et d’autres problèmes cardiaques.

TRAITEMENT: Certains défauts peuvent se refermer d’eux-mêmes. C’est pourquoi votre médecin peut observer les progrès de l’enfant pendant un certain temps. Mais généralement, le patient a besoin d’une intervention chirurgicale pour réparer le défaut entre les ventricules.

Défaut septal auriculo-ventriculaire (SAV):

Cette cardiopathie congénitale associe plusieurs anomalies. Il y a une grande ouverture au milieu du cœur. Les valves qui séparent les oreillettes et les ventricules ne se développent pas complètement. Les deux se présentent sous la forme d’une seule et grande valve. Le sang enrichi en oxygène du côté gauche du cœur passe vers le côté droit et est à nouveau pompé vers les poumons en raison des ouvertures.

TRAITEMENT: Les enfants qui développent une hypertension pulmonaire ou qui présentent des symptômes graves subissent une intervention chirurgicale pendant la petite enfance. Après l’opération, le flux sanguin revient à la normale. Dans certains cas, les patients peuvent avoir besoin d’une deuxième intervention chirurgicale en raison de l’insuffisance des valves (valve mitrale qui fuit). Les taux de réussite dépassent 97%.

Sténose aortique (SA):

Il s’agit d’un trouble des valves cardiaques qui rétrécit ou obstrue l’ouverture de la valve aortique. Il provoque des difficultés pour le cœur à pomper le sang vers le corps. La sténose limite le flux sanguin hors du ventricule gauche. Un diagnostic précoce est très important pour la prévention des lésions cardiaques irréversibles.

TRAITMENT: Les enfants atteints de sténose aortique qui présentent des symptômes légers ou inexistants doivent être étroitement surveillés au fil du temps. En cas de symptômes modérés à sévères, des interventions chirurgicales peuvent être appliquées : Valvuloplastie (moins invasive, ballonnet placé dans l’artère) ; Valvotomie (pour « libérer » les cuspides valvulaires sans remplacer la valve) ; Remplacement de la valve aortique (RVA).

Coarctation aortique (CoAAo)

La coarctation de l’aorte signifie qu’il y a un rétrécissement ou une constriction d’une partie de l’aorte. Cela pourrait être n’importe où et n’importe quel degré. Le ventricule gauche doit travailler plus fort pour faire circuler le sang dans la partie rétrécie de l’aorte. Finalement, le ventricule gauche n’est plus capable de gérer la charge de travail supplémentaire et il ne parvient pas à pomper le sang efficacement. Dans certains cas, cela peut entraîner une insuffisance rénale ou une hypertrophie cardiaque.

TRAITEMENT: La partie rétrécie de l’aorte est réparée par angioplastie par ballonnet ou implantation de stent par cathétérisme cardiaque.

Tétralogie de Fallot (TOF)

Cette condition médicale implique 4 anomalies cardiaques différentes : DSV (un trou entre les ventricules du cœur) ; Sténose pulmonaire (rétrécissement de la valve pulmonaire); Aorte prioritaire (lorsque la valve aortique relie également le ventricule droit); Hypertrophie ventriculaire droite (le ventricule droit est plus musclé que la normale). La tétralogie de Fallot est la malformation cardiaque la plus fréquente provoquant une cyanose chez les petits enfants. Les bébés atteints de ToF présentent une peau bleutée pendant les épisodes de pleurs ou d’alimentation.

TRAITEMENT: Il peut être appliqué en deux phases, selon l’état de l’enfant. La phase 1 comprend une réparation temporaire à l’aide d’un shunt, d’un stent ou d’une ablation musculaire. La deuxième phase est la réparation complète. Elle peut être réalisée après l’opération de shunt ou en première opération dans certains cas. Après la chirurgie, la circulation revient à la normale et la cyanose est complètement éliminée.

Sténose pulmonaire (SP)

Il s’agit d’une maladie très rare qui peut être diagnostiquée in utero ou peu après la naissance. Il représente un rétrécissement (sténose) ou un blocage de la valve pulmonaire. Ensuite, le ventricule droit doit travailler plus fort. Au fil du temps, il cause des dommages au muscle cardiaque.

TRAITEMENT: Valvoplastie par ballonnet appliquée avec un cathéter. Le taux de survie est de 99 %. Dans les cas graves, une chirurgie à cœur ouvert peut être nécessaire.

Transposition des grandes artères (TGA)

La TGA est l’une des maladies cardiaques cyanotiques les plus courantes chez les enfants. Dans cette malformation cardiaque congénitale, les positions de l’artère pulmonaire et de l’aorte sont inversées et connectées aux mauvais ventricules. Le sang désoxygéné est pompé vers le corps. Les bébés atteints de transposition des grandes artères naissent bleuâtres en raison des faibles niveaux d’oxygène dans le sang.

TRAITEMENT: La chirurgie est nécessaire immédiatement après la naissance ou dans les premiers mois de la vie. Un traitement médicamenteux peut être prescrit jusqu’à ce que le bébé soit prêt pour la chirurgie. Il existe deux principaux types de chirurgie pour la TGA : le commutateur artériel (les artères sont commutées dans leurs positions habituelles) et le commutateur auriculaire (inversion des oreillettes). La seconde est moins pratiquée car, à long terme, elle peut entraîner des irrégularités du rythme dues à des changements physiologiques.

Atrésie tricuspide (AT)

Dans cette maladie cardiaque congénitale, la valve tricuspide n’est pas développée. Par conséquent, il n’y a pas de flux sanguin de l’oreillette droite vers le ventricule droit. En conséquence, le ventricule droit reste petit et pas complètement développé. Le sang est mélangé et ne peut pas circuler correctement.

TRAITEMENT: Selon l’état de l’enfant, une ou plusieurs interventions chirurgicales peuvent être nécessaires pour rétablir la fonction cardiaque, y compris la septostomie auriculaire (crée ou agrandit l’ouverture entre les cavités supérieures du cœur pour permettre à plus de sang de circuler de l’oreillette droite vers la gauche); Shunt (crée un pontage entre un vaisseau sanguin principal sortant du cœur et le vaisseau sanguin menant aux poumons) ; Placement d’anneaux dans l’artère pulmonaire (pour réduire le flux sanguin du cœur vers les poumons); Opération Glenn (lorsque les bébés deviennent trop grands pour le premier shunt, entre 3 et 6 mois); Procédure de Fontan (réalisée lorsque l’enfant a 2-3 ans).

Atrésie pulmonaire (AP)

Il s’agit d’une forme extrêmement rare de malformation cardiaque congénitale. Normalement, lorsque le cœur se serre, le ventricule droit expulse le sang vers les poumons. Chez les patients atteints d’atrésie pulmonaire, la valve pulmonaire ne s’est pas formée correctement. Elle entraîne des troubles du flux sanguin vers les poumons. Habituellement, la valve tricuspide est également sous-développée.

TRAITEMENT: Le plan de traitement dépend de la gravité de chaque cas spécifique. Un shunt peut être placé entre l’artère pulmonaire et l’aorte en utilisant des techniques de cathétérisme. La chirurgie de Fontan est également souvent utilisée.

Tronc artériel

Dans cette condition, un seul vaisseau sanguin (tronc artériel) sort du cœur au lieu des deux vaisseaux normaux (artère pulmonaire et aorte). En outre, le défaut septal ventriculaire (DSV) se présente. En conséquence, le sang se mélange.

TRAITEMENT: La plupart des nourrissons atteints de tronc artériel subissent une intervention chirurgicale au cours des premières semaines de vie.

Drainage Veineux Pulmonaire Anormal Total (DVPAT)

Il s’agit d’une anomalie rare du flux sanguin, où toutes les veines pulmonaires ne sont pas correctement connectées à l’oreillette gauche. Ainsi, le sang revenant des poumons se mélange au sang bleu revenant du corps. Le bébé manque d’oxygène et devient bleu.

TRAITEMENT: Le traitement chirurgical est indispensable. Les bébés atteints de DVPAT ont besoin d’une intervention chirurgicale au cours de leurs premières semaines de vie.

Syndrome hypoplasique du cœur gauche (SHCG)

Dans ce trouble cardiaque, la partie gauche du cœur est sous-développée, y compris l’aorte, la valve aortique, le ventricule gauche, la valve mitrale.

TRAITEMENT: Le traitement chirurgical est indispensable. Le plan de traitement comprend généralement 3 étapes d’opérations : la procédure Norwood (dès que possible après la naissance), la procédure Glenn (6 mois plus tard) et la procédure Fontan (18 mois à 3 ans).

Préparer le séjour de votre enfant

Si vous avez un enfant diagnostiqué avec une malformation cardiaque congénitale ou un autre problème cardiaque, il n’y a pas lieu de paniquer. De nos jours, les enfants souffrant de troubles cardiaques ont de très bonnes chances de mener une vie heureuse et productive. Gardez à l’esprit que les équipes médicales expérimentées et à volume élevé obtiennent généralement de meilleurs résultats, en particulier dans les cas complexes.

Si votre enfant a besoin d’une chirurgie cardiaque, il est important qu’il soit en aussi bonne santé que possible avant l’opération. La température, la toux, le rhume, la grippe et d’autres problèmes médicaux doivent être signalés à votre médecin dans tous les cas.

Après la chirurgie, n’oubliez pas que les soins à domicile post-opératoires sont la partie la plus importante de la récupération. Dans la plupart des cas, le patient doit suivre un régime et une utilisation stricte des médicaments. Les parents doivent suivre attentivement l

LE TRAITEMENT

LA TECHNOLOGIE

ACIBADEM

×
Recherche