» Greffe du Foie
Greffe du Foie

Greffe du Foie

La transplantation hépatique est une option qui sauve des vies en cas d’insuffisance hépatique. Le centre de transplantation hépatique Acibadem est un centre de référence pour les cas complexes en Turquie et à l’étranger.

Chirurgie de la transplantation hépatique

La transplantation hépatique est le seul traitement qui fournit  des résultats permanent pour les patients atteints d’une maladie hépatique en phase terminale.  Un foie sain est responsable des fonctions essentielles telles que le métabolisme, la détoxification, la fonction immunitaire et la coagulation. Un être humain ne peut pas vivre sans son foie, et une machine ne peut pas prendre en charge les fonctions du foie. Par conséquent, les patients souffrant d’insuffisance hépatique chronique et de certaines maladies hépatiques aiguës ont besoin d’une transplantation d’organe sain. Lors d’une transplantation hépatique, le foie malade est retiré du corps et remplacé par un organe sain pris  d’un donneur. Cette opération consiste à reconnecter les vaisseaux sanguins et les voies biliaires pour permettre au nouvel organe de fonctionner correctement. La méthode utilisée dans Acıbadem est la transplantation orthotopique du foie,  considérée comme étant  «l’étalon-or» dans le monde entier.

La transplantation hépatique est l’une des interventions les plus complexes dans le domaine de la chirurgie. Un niveau d’expérience extrêmement élevé est requis tout au long du processus. Le choix du patient, l’opération, le suivi en soins intensifs et postopératoire sont tout aussi importants pour des résultats réussis.

Combien de temps dure une transplantation hépatique?

Le nombre de personnes en attente d’une transplantation hépatique dans le monde dépasse le nombre d’organes prélevés sur des donneurs cadavériques. Par conséquent, ces patients sont ajoutés aux listes d’attente au niveau national ou régional.  Chaque pays fixe des critères de sélection très précis pour l’appariement et l’attribution des organes existants. La plupart des pays n’autorisent que leurs propres citoyens à s’inscrire sur ces listes d’attente. Les temps d’attente peuvent varier d’un pays à l’autre. De plus, la plupart des patients attendent des années et certains n’obtiennent jamais le foie d’un donneur  cadavérique. Seuls les citoyens turcs peuvent être inscrits sur des listes d’attente en Turquie. Les patients internationaux peuvent demander une transplantation d’un donneur vivant s’ils ont un donneur qui souhaite faire don de ses organes.

Donation hépatique  à partir d’un donneur vivant

Le foie est le seul organe du corps capable de se régénérer. Même si 70% du tissu est ablaté, il peut continuer à fonctionner.  Cette caractéristique rend possible la transplantation hépatique à partir d’un donneur vivant. Pour certains patients, cela peut être une alternative aux longues listes d’attente.  Après l’opération, les deux parties du foie du donneur  repoussent chez le receveur et chez le donneur et fournit  à tous deux une fonction hépatique normale.

Le principal avantage de la transplantation hépatique à partir d’un donneur vivant est le court délai d’attente. Les receveurs n’ont pas à attendre un donneur cadavérique compatible à mesure que leur état de santé se détériore. De plus, le donneur est évalué en détail et préparé pour l’opération. La transplantation à partir d’un donneur vivant donne de meilleurs résultats car le donneur et le moment de l’opération  sont soigneusement choisis.

La transplantation hépatique à partir d’un donneur vivant est une opération complexe et techniquement exigeante et elle comporte des risques pour le donneur et le receveur. Par conséquent, une évaluation préopératoire complète et l’expérience de l’équipe médicale sont extrêmement importantes pour les résultats.

Transplantation hépatique chez les enfants

La transplantation hépatique chez les enfants est assez différente de celle des adultes.  Cette différence est principalement due aux raisons qui nécessitent la transplantation. Chez l’adulte, l’insuffisance hépatique est souvent causée par une hépatite, une stéatohépatite alcoolique ou une stéatose hépatique. Les enfants ont souvent besoin d’une transplantation hépatique en raison d’anomalies congénitales et la cause la plus fréquente est l’atrésie des voies biliaires. De plus, la minceur des vaisseaux sanguins et des voies biliaires et l’espace étroit pour le foie créent un défi supplémentaire pour les chirurgiens.

La transplantation hépatique chez les patients pédiatriques est régulièrement effectuée à Acıbadem avec d’excellents résultats. Certains de nos patients sont des cas complexes rejetés car considéré comme étant « inaptes à une transplantation hépatique » dans les autres centres. Les transplantations simultanées hépatiques et rénales sont réalisées avec succès chez des enfants atteints de maladies métaboliques.

Critères de la transplantation hépatique

Il existe certains critères que le donneur et le receveur doivent respecter pour la planification d’une transplantation hépatique à partir d’un donneur vivant. Les critères de sélection du donneur au centre de transplantation hépatique  Acıbadem incluent l’âge de 18 à 55 ans, une bonne santé générale, des fonctions hépatiques normales et un groupe sanguin approprié. Le donneur doit faire un don de son plein gré, doit être un proche parent du receveur ou être approuvé par le comité d’éthique. Les éventuels receveurs sont des patients atteints d’une maladie hépatique  irréversible en phase terminale dont l’état général leur permettrait de subir une intervention chirurgicale. Le donateur et le receveur passent par un processus d’évaluation complet. Ce processus peut comprendre diverses consultations, prises de sang, examens d’imagerie radiologique, biopsie du foie, tests d’imagerie des voies biliaires, tests génétiques, etc.

Procédure de transplantation hépatique

Pour les patients internationaux venant à Acıbadem, le processus de la transplantation hépatique  commence généralement par des informations détaillées sur la transplantation d’organe, sur les exigences légales en Turquie, les attentes médicales concernant la procédure, l’effet de la procédure sur la qualité de vie, le processus post-transplantation et sur  les éventuelles complications. Les patients sont invités à fournir leurs documents médicaux, les rapports chirurgicaux et les résultats des tests. Le processus se poursuit avec des examens détaillés pour évaluer leur adéquation à la fois pour le donneur et le receveur. Si toutes les exigences médicales et non médicales sont remplies, l’opération est planifiée pour être effectuée dans un court laps de temps.

La procédure est effectuée pour les deux patients en même temps et une partie du foie du donneur est transplantée chez le receveur. Suite à l’opération, les deux patients doivent rester dans l’unité de soins intensifs pendant une journée. Si tout se passe bien, les donneurs sortent de l’hôpital au bout de 4 à 5 jours après l’opération. La durée d’hospitalisation standard pour les receveurs est de 12 à 15 jours ; cependant, cette période varie selon les conditions des patients. Les patients transplantés doivent généralement rester en Turquie pendant 2 à 4 semaines pour des examens de suivi après leur sortie d’hôpital.

Taux de survie de la transplantation hépatique

Les taux de réussite des transplantations hépatiques sont en constante augmentation. Les progrès des techniques chirurgicales, la préservation des organes et  l’immunosuppression ont contribué à l’obtention de meilleurs résultats. Cependant, les taux de réussite sont fortement dépendants de l’indication de transplantation hépatique et de l’expérience des équipes médicales.  Au centre de transplantation hépatique Acıbadem, le taux de survie est de 92% au bout de 1 an et le taux de survie est de 89% au bout de 5 ans. Ces chiffres incluent les cas complexes, les transplantations hépatiques pédiatriques, les procédures de transplantation combinées et les transplantations hépatiques chez les enfants de moins d’un an.

Après une transplantation hépatique

Il existe certaines règles que le donneur vivant et le receveur doivent suivre après une transplantation hépatique.  Après le processus de convalescence,  ils peuvent poursuivre leur vie normale conformément aux recommandations de leurs médecins. Le foie d’un donneur vivant guérit au bout de 3 mois. En revanche, les patients transplantés doivent être suivis de près la première année. Ils doivent respecter strictement le régime qui leur est administré lors de la prise de leurs médicaments immunosuppresseurs pour éviter que le nouveau foie ne soit rejeté par l’organisme. Les receveurs doivent également faire attention à leur régime alimentaire et faire de l’exercice régulièrement.

Pourquoi devriez-vous choisir Acıbadem pour la transplantation hépatique ?

Nos médecins du Centre de Transplantation Hépatique Acıbadem font partie des meilleurs médecins de transplantation en Turquie et dans le monde. Nos patients peuvent bénéficier de :

• Un centre de référence pour les cas complexes et difficiles venant de la Turquie et venant de l’étranger;

• Expérience dans les transplantations hépatiques pédiatriques et les transplantations rénales-hépatiques simultanées;

• Plus de 1000 transplantations hépatiques réalisées avec des taux de réussite supérieurs à la moyenne mondiale ;

• Des infrastructures et équipements techniques répondant aux plus hautes normes internationales ;

• Une équipe de transplantation internationalement connue et expérimentée;

LE TRAITEMENT

LA TECHNOLOGIE

ACIBADEM

×
Recherche